• clubcoolcroix@gmail.com

Blague du jour

Blague du jour

Je viens de tomber sur deux petites blagounettes qui demande à  être connue, je vous propose de vous en délecter.

 

 


C’est une équipe de télévision de France 3 qui débarque dans un petit village corse pour y interviewer des habitants.
Ils rencontrent un petit vieux, ils se présentent et lui demandent de raconter son meilleur souvenir.
Le petit vieux ne se fait pas prier:
« Eh bien voilà, c’est le jour où j’avais perdu ma chèvre dans le maquis. J’ai cherché un jour, deux jours et rien.
Là, tous les hommes du village ont décidé de m’aider et nous avons retrouvé ma chèvre.
On a alors fait une grande fête: on a mangé du fromage corse, du saucisson corse, on a bu du vin corse et à la fin on a tous enculé la
chèvre ••. C’est la coutume ! »
La journaliste de France 3 l’interrompt et lui dit:« Mais enfin Monsieur! Ce n’est pas possible !
On ne peut pas diffuser ça ! Vous n’avez pas un autre bon souvenir?»
Le petit vieux réfléchit .•. puis son visage s’éclaire:
« Ha ben si ! C’est le jour où la Louise, la femme du César, s’est perdue dans le maquis!
Il a cherché un jour, deux jours .•. Et puis on s’est décidé avec tous les hommes du village à l’aider.
On a retrouvé la Louise !
Alors, on a fait une grande fête: on a mangé du fromage corse, du saucisson corse, on a bu du vin corse, et à la fin on a tous enculée la Louise .•. C’est la coutume! »
La journaliste est furieuse et dit au petit vieux :
«Bon! OK! On oublie l’histoire de votre meilleur souvenir!
Racontez-nous votre pire souvenir! »
Et là, le petit vieux en levant les yeux au ciel dit:
« C’est le jour où je me suis perdu dans le maquis .•• »


C’est un plongeur à bouteilles qui est en train de contempler la faune sous-marine.
Il en est à -15 mètres lorsqu’il remarque un gars à côté de lui, en apnée .••
Aucune bouteille d’oxygène ou quoi que ce soit de l’équipement du plongeur traditionnel.
Le plongeur bouteille descend alors à -20 mètres mais se fait rapidement rejoindre par l’apnéiste. Alors, un peu vexé, le plongeur descend à – 30 mètres .•• mais ne tarde pas à voir le gars en apnée se rapprocher de lui.
Énervé, il saisit sa craie et son petit écritoire hydrofuge et il écrit:
– QU’EST-CE QUE VOUS FOUTEZ SI BAS SANS ÉQUIPEMENT ?
Et l’autre lui prend la craie et écrit:
– JE ME NOIE, CONARD !

 

C’est cadeau

webmaster

4 réflexions au sujet de « Blague du jour »

JF et Nath LaurentePublié le  12:25 - Oct 27, 2017

Cela nous rappelle bien les entraînements piscine … un peu de nostalgie !!! 🙂

JF et NathPublié le  12:39 - Oct 27, 2017

C’est Toto qui dit à sa maman :
Dis maman … tu as vu, j’ai donné un sucre au chien et il a remué la queue !!
Super !!! Va donner 2 sucres à ton père !!

Merci pour ses petites blagues !! Cela nous rappelle l’entrainement piscine !! Avec nostalgie !!!

ThierryPublié le  2:41 - Oct 27, 2017

Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être le chef.
Le cerveau disait : puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le chef.
Les pieds disaient : puisque nous transportons le corps là où il le désire et lui permettons ainsi de faire ce que veut le cerveau, nous devrions bien être le chef.
Les mains disaient : puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l’argent pour entretenir tout le corps, nous devrions en être le chef.
Et ainsi de suite pour le coeur, les yeux, les oreilles et les poumons.
Enfin le trou du cul se fit entendre et demanda à être élu chef.

Les autres parties du corps éclatèrent de rire, à l’idée qu’un trou du cul puisse être chef.
Le trou du cul se mit en colère, se referma sur lui-même et refusa de fonctionner. Bientôt, le cerveau devint fiévreux, les yeux se croisèrent et devinrent vitreux, les pieds trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force et le coeur et les poumons luttaient pour survivre.

Alors, tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d’être le chef.

Ainsi fut fait… Le trou du cul expédia donc les affaires courantes et fit du corps un endroit dans le vent.

Moralité :

Il n’est nullement nécessaire d’être un grand cerveau pour devenir chef, un simple trou du cul suffit.

Laissez votre message